JEUDI 4 MAI

THÉMATIQUE

HUMANITÉS NUMÉRIQUES

En ouverture de sa 19ème édition, le FIFEQ-Montréal vous convie au Cinéma Moderne, à 18h30, pour une réflexion cinématographique sur l’être humain au 21ième siècle et à l’ère du numérique. Comment être humain-e dans ce monde médié par les technologies numériques? Quelles possibilités ces technologies offrent-elles, et que dissimulent-elles? Deux films coups de cœur : profondément humains, irrévocablement actuels.
Ouverture des portes à 18H
Début de la séance : 18H30

Retrouvez-nous dès 18h30 au Cinéma Moderne pour une projection, sous le thème des Humanités numériques, des films Inuktitut Dialects in the 21st Century d’Ulivia Uviluk (2020, 9min) et Huahua’s Dazzling World and its Myriad Temptations de Daphne Xu (2022, 82min).

18H – Cinéma Moderne

5150 Boul. Saint-Laurent, Montréal, QC H2T 1R8
N’oubliez pas de réserver votre billet !
FILMS

Inuktitut Dialects in the 21st Century d’Ulivia UVILUK (9 minutes)

Huahua’s Dazzling World and its Myriad Temptations de Daphne XU (83 min) Première Québécoise – Présenté en partenariat avec le Festival film coréen du Canada (KKF) et le Asian Art Publication Lab

Soirée d’ouverture de la 19ème édition du FIFEQ-MTL

Le FIFEQ-MTL vous convie après son programme double au Cinéma Moderne à un souper convivial à l’Ursa mtl, fier partenaire de cette édition inédite qui sera suivi de plusieurs performances artistiques jusqu’à minuit.
Ouverture des portes à 21H
FERMETURE DES PORTES : 00H
AU MENU:

Le repas servi sera aux saveurs libanaises cuisiné avec amour par Trip de Bouffe! (options végétariennes et véganes seront proposées au public)

Vous retrouverez ensuite deux performances de danse : 

  • *𝒚𝒐𝒖 𝒄𝒂𝒏 𝒇𝒆𝒆𝒍 𝒊𝒕 𝒊𝒏 𝒚𝒐𝒖𝒓 𝒕𝒆𝒆𝒕𝒉 chorégraphie par Rena Eyamie, également performé par elle accompagné par Wendy Hough
    “L’univers s’agrandit. Tout a commencé quelque part, avec quelqu’un. Te souviens-tu ?”
  • *𝑺𝒐𝒎𝒆𝒕𝒉𝒊𝒏𝒈 𝒕𝒆𝒍𝒍𝒔 𝒎𝒆 𝒕𝒉𝒂𝒕’𝒔 𝒏𝒐𝒕 𝒂 𝑯𝒐𝒍𝒊𝒅𝒂𝒚 𝑰𝒏𝒏 chorégraphie par Laura Borello Bellemare et performé par elle ainsi que Marianne Mercier-Dulac et Li Kouri à la musique originale.
    “malgré l’incertitude de l’inconnu.
    malgré l’aridité des roches.
    nos yeux n’existent qu’au moment où ils sont au moins 4.
    Dans le processus de création de something tells me that’s not a Holiday Inn, Laura s’est intéressé à la marche comme moyen de déplacement lent qui nécessite peu. Au travers de l’œuvre, le public accède à des bribes de cette longue traversée du territoire. L’atmosphère créée par la musique originale de Li Kouri nous transporte dans un univers incertain et mystérieux que les interprètes elles-mêmes apprivoisent.”
  • Les performances seront ensuite suivies d’un dj set de Wasa bibi. Wasa Bibi aka Danica Olders est une artiste audiovisuelle multidisciplinaire basée à Tiohtià:ke/Montréal. Son style de mixage est amusant avec une sélection de champ gauche, mélangeant les styles et les vitesses pour une danse optimale.

21H – Ursa MTL

5589, Av du Parc, Montréal, QC H2V 4S8
Entrée libre dans la limite des places disponibles

VENDREDI 5 MAI

THÉMATIQUE

DÉFENDRE LA TERRE EN CONTEXTE DE CHANGEMENTS CLIMATIQUES

Construite en partenariat avec le Musée McCord et le Wapikoni Mobile, cette programmation autochtone de la 19e édition du FIFEQ-MTL porte sur la thématique: Défendre la terre en contexte de changements climatiques
La thématique et les films proposés ont été choisis en collaboration avec deux cinéastes autochtones invité-e-s, David Hernandez Palmar, cinéaste issu de la communauté Wayuu (Venezuela/Colombie), cofondateur de l’organisme “If Not Us Then Who?”, et Katherine Nequado, cinéaste et étudiante en production filmique Atikamekw issue de la communauté Manawan (Québec). 
Cette programmation spéciale met en scène, dans un dialogue nord-sud, les récits de cinémas émergents sur les luttes plurielles pour la défense de territoires et de terres, imbriquées dans des relations profondes et ancestrales à celles-ci, bousculées par des forces externes, à la fois humaines et environnementales.
Projection suivie d’un panel de discussion sur le thème:
Luttes et résistances autochtones en contexte de changements climatiques
SÉANCE DE DISCUSSION SUIVANT LA PROJECTION

Au cours de ce panel seront discutés les enjeux vécus par les peuples autochtones au Québec pour défendre leurs territoires en contexte de changements climatiques. En dialogue avec le film présenté seront abordés les enjeux de lutte et de résistance autochtone au sein des Amériques et les enjeux environnementaux qui y sont liés.

Panéliste invitée : 

Janis Ottawa est Atikamekw de Manawan. Elle enseigne au primaire depuis 15 ans. Étudiante  à la maîtrise, elle mène un projet de recherche sur la pédagogie Atikamekw Pimatisiwin en Territoire dans une perspective de décolonisation, une pédagogie innovante en lien avec la pédagogie occidentale.

Naomie Léonard est doctorante à l’Institut National de la Recherche Scientifique (INRS). Sa thèse porte sur les espaces de care dans la ville et sur les relations des femmes autochtones avec les espaces publics urbains. Elle s’intéresse plus particulièrement aux espaces de tension, d’articulation et de contestation entre identités, territoires et injustices sociales dans les Amériques. Avec un parcours en sciences politiques, elle porte un intérêt particulier aux liens entre féministe et écologie.

Melissa Mollen-Dupuis est originaire d’Ekuanitshit sur la Côte-Nord. Après une longue carrière professionnelle au cours de laquelle elle a partagé la richesse de sa culture innue avec le public, elle a insufflé un nouveau souffle à la branche québécoise du mouvement Idle No More en 2012, avec Widia Larivière. En 2014, elle est nommée présidente du conseil d’administration du Wapikoni mobile et en 2017, elle reçoit le prix Ambassadrice de la conscience d’Amnistie internationale aux côtés de cinq autres personnalités du mouvement des peuples autochtones du Canada et d’Alicia Keys. Depuis 2018, elle est responsable de la campagne Forêts menée par la Fondation David Suzuki.

Dès 20H45 – CINÉMATHÈQUE QUÉBÉCOISE

335 Boul. de Maisonneuve E, Montréal, QC H2X 1K1
Entrée libre dans la limite des places disponibles
FILM

MOTHERS OF THE LAND (Titre original : Sembradoras de Vida) de DIEGO SARMIENTO ET ÀLVARO SARMIENTO (75 min)

THÉMATIQUE

LE CINÉMA DE L’EXTRA-ORDINAIRE

L’ordinaire, le quotidien, le familier, présentés de manière extraordinaire – exceptionnellement, grandiosement, et magnifiquement ordinaire. De l’illustration animée au film sensoriel, ces œuvres cinématographiques interpellent par leur grande humanité. Touchantes, drôles, expérientielles, elles émeuvent de par la richesse du regard qu’elles jettent sur les douceurs et douleurs quotidiennes qui sont propres à l’expérience humaine.

Dès 21H – CINÉMA MODERNE

5150 Boul. Saint-Laurent, Montréal, QC H2T 1R8
Entrée libre dans la limite des places disponibles
FILMS

NOSH UP (Titre original : COMEZAINAS) de MAFALDA SALGUEIRO (12 min) Première canadienne

UNWELL MIND (Titre original : Yamei Shlishi Im Yael) de DANNA LEVY (38 min) Première canadienne

DOMY + AILUCHA : KET STUFF !  (Titre original : DOMY + AILUCHA : CENAS KETS !) présenté en collaboration avec le FIFA de ICO COSTA (30 min) Première canadienne

THÉMATIQUE

CAMÉRAS ACCOMPAGNANTES ET PROCESSUS FILMIQUES DU « PRENDRE SOIN »

Il est des fois où la caméra se veut plus qu’un outil de captation et assume pleinement une fonction d’accompagnement, voire même de thérapie. Qu’elle accompagne la-le réalisatrice-teur dans son cheminement ou dans celui des personnes filmées, la caméra ne se veut pas une imposition. Elle est bienveillante, elle est à l’écoute, elle soutient ; elle crée des espaces-temps où l’on s’attarde à prendre soin de soi, des autres, de nos relations. 
Visionner ces films de manière collective est une manière de prolonger le geste initial et nous invite à, nous aussi, « prendre soin ».
10 minutes de pause entre les séances

Dès 22h20 – CINÉMA MODERNE

5150 Boul. Saint-Laurent, Montréal, QC H2T 1R8
Entrée libre dans la limite des places disponibles
FILMS

THE A-TEAM (Titre original : COMEZAINAS) de NNENNA ONUOHA (17 min) 

HABITER BEYROUTH de MICHEL TABET  (42 min) Première canadienne

SOIRÉE FESTIVE FIFEQ-MTL #1

Nous vous donnons rendez-vous afin de célébrer ensemble la fin de semaine à l’URSA pour une performance live solo de Flora à partir de 21h.
FERMETURE DES PORTES: 00H
Descriptions de l’artiste :

Flora, finaliste a la voix8, autrice compositrice interprete mexicaine-quebecoise, évolue au travers la pop soul, le R&B alternatif, l’indie-folk et le latino. Originaire de l’Outaouais, basée à Montréal, sa touche florale et théâtrale la distingue depuis le début de son parcours. Suite à son succès télévisuel, elle décroche un contrat de mini-album avec Les Disques Now et présente « Reinacimiento — comment renaître de ses cendres » le 13 mai 2022. La hippie urbaine est une fière représentante du métissage culturel. Ses chansons trilingues dépeignent un univers texturé et coloré. Elle nous offre des sons qui nous baignent dans un flot tropical aux mots imagés de son quotidien rempli d’histoires attachantes. Elle défend, par-dessus tout, des idéaux féministes, libertins et humains.

Dès 21h – URSA MTL

5589, Av du Parc,
Montréal, QC H2V 4S8
Entrée libre dans la limite des places disponibles

SAMEDI 6 MAI

THÉMATIQUE

CAMÉRAS ACCOMPAGNANTES ET PROCESSUS FILMIQUES DU « PRENDRE SOIN »

Il est des fois où la caméra se veut plus qu’un outil de captation et assume pleinement une fonction d’accompagnement, voire même de thérapie. Qu’elle accompagne la-le réalisatrice-teur dans son cheminement ou dans celui des personnes filmées, la caméra ne se veut pas une imposition. Elle est bienveillante, elle est à l’écoute, elle soutient ; elle crée des espaces-temps où l’on s’attarde à prendre soin de soi, des autres, de nos relations. 
Visionner ces films de manière collective est une manière de prolonger le geste initial et nous invite à, nous aussi, « prendre soin ».

Dès 12H – Cinéma moderne

5150 Boul. Saint-Laurent, Montréal, QC H2T 1R8
Entrée libre dans la limite des places disponibles
FILM

A NIGHT SONG (Titre original : LE CHANT DE LA NUIT) présenté en collaboration avec les RIDM de FÉLIX LAMARCHE (45 min) 

THÉMATIQUE

ÉLOGES AUX LONGUEURS PROLÉTAIRES DU QUOTIDIEN

Tic, toc –  le quotidien se fait long, lent. Travailleurs et travailleuses habitent un espace-temps souvent ennuyeux, dont la lenteur est ici magnifiée par l’art cinématographique. Une éloge y est faite aux textures, longueurs et poésies du quotidien prolétaire, que l’on se permet d’observer, d’admirer. Rendez-vous au Cinéma Moderne pour une séance contemplative suivant les rythmes des quotidiennetés du travail.

Dès 12H – Cinéma moderne

5150 Boul. Saint-Laurent, Montréal, QC H2T 1R8
Entrée libre dans la limite des places disponibles
FILMS

ONE CORNER OF A SPHERE de THÉO ZESIGER (28 min) Première canadienne

ASTRONAUTS OF FEUERBACH de JOHANN SCHILLING (29 min) Première canadienne

5@7 DE RENCONTRE ÉQUIPE, INVITÉ.E.S, PARTENAIRES ET PUBLICS

Entre deux séances, nous invitons tous.tes les participant.e.s au festival à venir se rencontrer et discuter lors d’un 5@7 de rencontre sur une ambiance musicale chill.

De 17h à 19h – URSA MTL

5589 Av du Parc,
Montréal, QC H2V 4S8
Entrée libre dans la limite des places disponibles

THÉMATIQUE

PEINDRE ET CHANTER PRÉSENTS ET PASSÉS:
HOMMAGE AU CINÉMA ETHNOGRAPHIQUE DE DIANA ALLAN

Venez découvrir et célébrer l’œuvre cinématographique de Diana Allan, anthropologue et cinéaste du réel s’intéressant aux expériences présentes et passées de réfugié-e-s palestinien-ne-s exilé-e-s au Liban. La projection de ces trois films phares réalisés par l’anthropologue-cinéaste, caractérisés par une cinématographie marquante et par une grande poésie sensorielle, sera suivie d’un atelier-discussion durant lequel Diana Allan  présentera des fragments inédits d’un film en cours de production. L’événement, convivial et ouvert à tou-te-s, sera ponctué d’une lecture de témoignages de réfugié-e-s palestinien-ne-s par l’artiste multidisciplinaire Hoda Adra et de discussions autour de bouchées gourmandes. Y seront abordées les sensorialités d’une nostalgie migratoire, l’affect d’un déracinement se déroulant sur un temps long, les présents du passé, ainsi que la notion des archives « vivantes » liée aux expériences vécues d’individus palestiniens établis au Liban. Rendez-vous en salle, à Concordia, pour une soirée exceptionnelle, inspirante, et… libre de frais! Événement à ne pas manquer.
Programme détaillé de la soirée:
  • 17h15 – Ouverture des portes
  • 17h45 – Début de la séance: lecture de témoignages des archives Nakba par Hoda Adra
  • 18H00 – Séance de projection (3 films): Still Life, Terrace of the Sea, So Dear So Lovely et Discussion et Q&A avec Diana Allan (en anglais)
  • 20H00PAUSE: breuvages et bouchées offert-e-s
  • 20H20 – Atelier-conversation portant sur les extraits inédits de son film en cours de production
  • 20H50 – Fin de l’événement
AVEC HODA ADRA

Hoda Adra est poète et artiste multidisciplinaire libanaise. Elle a grandi en Arabie Saoudite, et vit à Montréal depuis 2002. Ses performances intimistes explorent, entre autres, les thèmes de la famille, la censure du corps, l'apartheid du genre, et le clivage du moi comme conséquence réelle du trouble de stress post-traumatique. Ses écrits sont récemment parus dans le premier ouvrage collectif de Diverses Syllabes. Ses traductions d'histoire orale de témoignages palestiniens dans Voices of the Nakba lui ont valu le PEN Translates Award.

Dès 17h15 – UNIVERSITÉ CONCORDIA

Salle VA-114, 1395 Boulevard René-Lévesque O, Montréal, QC H3G 2M5
Entrée libre dans la limite des places disponibles
FILMS

SO DEAR, SO LOVELY de DIANA ALLAN (23 min)

TERRACE OF THE SEA de DIANA ALLAN (52 min)

STILL LIFE de DIANA ALLAN (25 min)

THÉMATIQUE

HUIS CLOS ET MISES EN SCÈNE: DE LA THÉÂTRALITÉ DU FILM ETHNOGRAPHIQUE

Aux marges des rideaux de velours, derrière le clapet d’action, aux abords du quatrième mur… quelles mises en scène et quelles théâtralités pour le réel? Entre une révélation voilée des non-dits de la production cinématographique et une mise en spectacle ethnographique du quotidien, ces films bouleversants, appartenant à différents univers sociaux, naviguent la forme du huis clos.

Projection suivie d’une discussion (en anglais) avec Mariangel Betancourt-Diaz, coordonnatrice des ressources au Collectif Bienvenue (organisme montréalais dédié aux personnes demandeuses d’asile). Discussion animée par Jill Hanley, spécialiste des questions migratoires, professeure en travail Social à l’Université McGill et directrice scientifique de l’Institut universitaire – SHERPA.

Dès 19H – Cinéma moderne

5150 Boul. Saint-Laurent, Montréal, QC H2T 1R8
Entrée libre dans la limite des places disponibles
FILM

MA VIE EN PAPIER présenté en collaboration avec Cinéma Sous les Étoiles de VIDA DENA (45 min)  Première Canadienne

THÉMATIQUE

VOYAGES AFFECTIFS

Des films à la sensibilité exacerbée, mise en scène par l’expérimentation filmique, de l’animation à la sensorialité du réel imagée. Ces œuvres cinématographiques proposent une immersion intimiste dans des histoires d’hier et d’aujourd’hui, personnelles et partagées. Ces voyages filmiques, marqués par des parcours affectifs, ne laissent pas indemnes.

Dès 20H45 – CINÉMATHÈQUE QUÉBÉCOISE

335 Boul. de Maisonneuve E, Montréal, QC H2X 1K1
Entrée libre dans la limite des places disponibles
FILMS

LULLABY de IRÈNE-KIMBERLEY VALIN-AWASHISH (4 min)

ON ZENITH’S EDGE (Titre original : SUR LE FIL DU ZÉNITH) de NATYVEL PONTALIER (55 min) Première canadienne

AWASKINAWASON (ENFANTS DE LA TERRE) de ANTHONY DUBÉ (3 min)

THÉMATIQUE

IMAGINAIRES COLLECTIFS DU RÉEL

Deux séances, deux longs-métrages marquants. Désarçonnantes de par leur manière d’aborder des réels collectifs, ces deux œuvres font rire et réfléchir. L’anthropologue Benedict Anderson proposait en 1983 de penser le concept de la nation comme celui d’une « communauté imaginée » : nous vous invitons, avec ces deux films, à pousser la réflexion et à questionner le réel, l’irréel et les imaginaires de deux collectivités nationales contemporaines.

Dès 22H – CINÉMATHÈQUE QUÉBÉCOISE

335 Boul. de Maisonneuve E, Montréal, QC H2X 1K1
Entrée libre dans la limite des places disponibles
FILM

SEVEN RIDGES (Titre original : Siete Filos) de ANTONIO COELLO (75 min) Première Québécoise

SOIRÉE FESTIVE FIFEQ-MTL #2

Pour cette troisième soirée du festival nous installerons une ambiance plus conviviale et fun avec la performance de 3 artistes de stand-up : Altesse, Mibenson & Antony Giuliani. Elles seront suivies par une ambiance jazz proposé par le duo Denis Roy et Guillaume Lefebvre
Descriptions des artistes :

Altesse : Altesse! Souvenez-vous de ce nom. Fraîchement débarquée sur la scène montréalaise, cette jeune congolaise saura vous éblouir de par son énergie, son style et surtout de son unique élocution. Si vous pensiez que Louis-José Houde parlait vite, vous n’avez encore rien vu! Son humour est comme un vent nouveau qui vous frappe de plein fouet et capte votre attention instantanément. Sans retenue, elle partage ses états d’âme tout en livrant quelques messages à travers ses blagues. Que ce soit par son débit impressionnant ou par sa personnalité flamboyante, Altesse saura certainement vous tenir en haleine.

Mibbenson Sylvain :
Mibenson est humoriste d’origine haïtienne qui a grandi à Terrebonne. Il a commencé l’humour il y a 4 ans dans les bars. Mibenson est un bon vivant, il a un dynamisme et une joie de vivre contagieuse. Il vous fera tomber sur son charme, sinon argent remis… ou quelque chose comme ça.

Antony Giuliani :
humoriste émergent de Montréal 

Duo de Jazz :
Le saxophoniste Denis Roy et le contrebassiste Guillaume Lefebvre improvisent ensemble depuis 2019. 

Au fil des années, ils ont développé une dialogue et une complicité musicale riche qui saura vous transporter au travers d’une musique teintée par plusieurs styles variés.

Cette collaboration musicale de haute voltige vous interprétera des pièces tirées du répertoire standard aussi bien que des pièces originales pour ainsi vous livrer une expérience unique.

Dès 21h – URSA MTL

5589 Av du Parc,
Montréal, QC H2V 4S8
Entrée libre dans la limite des places disponibles

DIMANCHE 7 MAI

THÉMATIQUE

PENSER LA MATÉRIALITÉ DU MÉDIUM FILMIQUE

Le film est-il un médium transparent? Quelles granularités matérielles et sociales le colorent et le teignent? Quelles textures prennent les calques du réel? Ces films fascinants, deux quêtes de savoirs et d’expériences, pensent la matérialité de la captation filmique. Tentant de capter l’immatériel ou de matérialiser le film, ces œuvres imprimées de réel nous permettent d’aborder critiquement et poétiquement la question de l’image dans les pratiques cinématographiques comme ethnographiques. Deux films marquants, à voir absolument.

Dès 14H – Université Concordia

Salle VA-114, 1395 Boulevard René-Lévesque O, Montréal, QC H3G 2M5
Entrée libre dans la limite des places disponibles
FILMS

LIGHT UPON LIGHT de CHRISTIAN SUHR (78 min) Première canadienne

PRISME de AN VAN DIENDEREN, ROSINE MBAKAM ET ELÉONORE YAMEOGO (78 min) Première canadienne

THÉMATIQUE

CAMÉRAS ACCOMPAGNANTES ET PROCESSUS FILMIQUES DU « PRENDRE SOIN »

Il est des fois où la caméra se veut plus qu’un outil de captation et assume pleinement une fonction d’accompagnement, voire même de thérapie. Qu’elle accompagne la-le réalisatrice-teur dans son cheminement ou dans celui des personnes filmées, la caméra ne se veut pas une imposition. Elle est bienveillante, elle est à l’écoute, elle soutient ; elle crée des espaces-temps où l’on s’attarde à prendre soin de soi, des autres, de nos relations. 
Visionner ces films de manière collective est une manière de prolonger le geste initial et nous invite à, nous aussi, « prendre soin ».
Discussion en présence de Mélissa Sokoloff, 
Art-thérapeute professionnelle et superviseure certifiée (B.Sc.S., M.A., Ph.D.) passionnée par la recherche et l’enseignement, en particulier en sciences humaines appliquées dans le domaine de la santé. Elle utilise la recherche-création, l’autoethnographie, ainsi que des méthodes qualitatives et collaboratives, s’intéresse aux méthodes quantitatives, et nourrit l’espoir que les pratiques artistiques seront davantage utilisées et documentées dans le milieu des soins de santé.Elle a obtenu le prix Hester Katz pour étudiants et le prix d’excellence pour la recherche en art-thérapie de l’Association des art-thérapeutes du Québec et fait partie de l’équipe du Centre d’art-thérapie « Canevas » basé à Montréal.

Dès 16H30 – Cinéma du Parc

3575 Av du Parc, Montréal, QC H2X 3P9
Entrée libre dans la limite des places disponibles
FILMS

ODEHIMIN (Titre original : Baie du coeur) de KIJÂTAI-ALEXANDRA VEILLETTE-CHEEZO (3 min) 

JULIE ON LINE (Titre original: Fréquence Julie) présenté en collaboration avec le Festival Filministes de MIA MA (78 min) Première Canadienne

THÉMATIQUE

IMAGINAIRES COLLECTIFS DU RÉEL

Deux séances, deux longs-métrages marquants. Désarçonnantes de par leur manière d’aborder des réels collectifs, ces deux œuvres font rire et réfléchir. L’anthropologue Benedict Anderson proposait en 1983 de penser le concept de la nation comme celui d’une « communauté imaginée » : nous vous invitons, avec ces deux films, à pousser la réflexion et à questionner le réel, l’irréel et les imaginaires de deux collectivités nationales contemporaines.

Dès 18H50 – CINÉMA DU PARC

3575 Av du Parc, Montréal, QC H2X 3P9
Entrée libre dans la limite des places disponibles
FILM

DON’T WORRY ABOUT INDIA de NAMA FILMCOLLECTIVE (98 min) Avant-première canadienne

Atelier de création – Ethnographie filmique

Places limités (10 personnes)
Cet atelier de création filmique a pour but de familiariser le public avec le genre du film ethnographique et d’en proposer une mise en pratique créative et collaborative. Les participant·e·s seront amené·e·s à discuter collectivement d’un thème, ainsi que d’une direction artistique. Il leur sera ensuite proposé de tourner des images et d’enregistrer dessons qui seront utilisés pour créer le film.
Si vous êtes intéressé.e à participer, envoyez-nous un courriel à notre adresse: ethnographik@gmail.com, en précisant dans l’objet : “atelier-création”
Animation par: 

Anna HENRY
Anna Henry est étudiante en anthropologie et en environnement à l’université McGill. Elle s’intéresse particulièrement à l’intersection entre ces deux disciplines et aux possibilités que peut offrir l’anthropologie visuelle dans ces domaines.

Héloïse GRUZ
Héloïse Gruz (France, 1998) est à Montréal depuis moins d’un an. Doctorant·e en recherche-création à l’Université de Montréal en études cinématographiques, iel a auparavant obtenu une maîtrise de philosophie à l’Université Panthéon-Sorbonne à Paris (2020) puis un master en Arts, littérature et langage à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales à Paris (2022). Autodidacte, bricoleur·euse et amateur·e en film documentaire et en musique bruitiste, 2/Us est son dernier moyen-métrage. Iel est actuellement basé·e à Montréal. 

Déroulement de l’atelier

13h-13h45
– Reconnaissance de territoire
– Présentation, mise en contexte: qu’est-ce que le film ethnographique?
– Visionnage d’extraits de films tournés avec un téléphone
– Présentation du déroulé de l’atelier
– Définir un premier thème de tournage

13h45-14h15
– Repérage, 1ère session de tournage

14h15-14h45
– Mise en commun des images/enregistrements
– Définir le thème du film

14h45-15h
– Pause

15h-16h
– 2ème session de tournage

16h-17h
– Mise en commun des images/enregistrements
– Discussion finale

Deux semaines seront nécessaires pour finaliser le montage final. Un premier jet du film sera partagé avec les participant·e·s au terme de la première semaine de montage et leur retour sera pris en compte avant de finaliser le film. La version finale du film sera également partagée avec les participant·e·s et potentiellement publiée sur le site internet du FIFEQ-MTL.

De 14h à 17h – Espace GO

4890 Boul. Saint-Laurent,
Montréal, QC H2T 1R5
Entrée libre dans la limite des places disponibles

Composition créative : Considérer le son, la société et le soi

Places limités (10 personnes)
L’atelier se déroulera en anglais.
L’atelier que nous proposons prendra le son comme médium et méthode d’investigation. Notre défi dans cet atelier sera de créer une composition sonore créative à l’aide des microphones de nos smartphones, d’objets trouvés et d’un logiciel d’édition audio dans le temps qui nous est imparti, soit trois heures. 
Nous vous proposerons une composition qui évoque une émotion, un sentiment ou un état d’esprit particulier. 
L’objectif de la session sera de stimuler la contemplation et une réflexion sur la dimension sonore de l’expérience et de la culture humaines – et par conséquent la politique des sens – et sa transposition artistique. Des sens particuliers dominent-ils ? Ou nos impressions sont-elles co-constituées par les différents sens ? 
En produisant un paysage sonore représentant un état émotionnel, les participants seront invités à porter attention à leur perception sensorielle et réfléchir sur la relation entre les sensations internes et externes, et sur la façon dont les sens – intérieurs et extérieurs – sont liés à nos vies émotionnelles. 
Avec cet exercice, nous vous proposons un exercice ludique d’enregistrement ethnographique dominé par la sensorialité !

Matériels nécessaires :
smartphone, ordinateur portable (de préférence préchargé avec Audacity, un logiciel de montage sonore gratuit).

Si intéressé.e, envoyez un mail à : ethnographik@gmail.com  en précisant en objet : « atelier-création »

Animé par Brian Mac Donncha et Mira Bossakova: 

Brian Mac Donncha et Mira Bossakova sont diplômés d’un programme interdisciplinaire de sciences sociales en politique, psychologie, droit et économie à l’Université d’Amsterdam, avec une spécialisation supplémentaire en anthropologie. Depuis l’obtention de leur diplôme en 2021, ils ont étudié à l’Université d’Édimbourg, à SciencesPo et, plus récemment, à l’Université McGill, leurs intérêts de recherche convergeant autour des questions de l’affect et des sens, des méthodologies expérimentales, des médias et de la ville.

De 14h à 17h – Espace GO

4890 Boul. Saint-Laurent,
Montréal, QC H2T 1R5
Entrée libre dans la limite des places disponibles

LUNDI 8 MAI

THÉMATIQUE

VOYAGES AFFECTIFS

Des films à la sensibilité exacerbée, mise en scène par l’expérimentation filmique, de l’animation à la sensorialité du réel imagée. Ces œuvres cinématographiques proposent une immersion intimiste dans des histoires d’hier et d’aujourd’hui, personnelles et partagées. Ces voyages filmiques, marqués par des parcours affectifs, ne laissent pas indemnes.

Dès 17H – UNIVERSITÉ CONCORDIA

Salle VA-114, 1395 Boulevard René-Lévesque O, Montréal, QC H3G 2M5
Entrée libre dans la limite des places disponibles
FILMS

THE PLACE BETWEEN WAS AND WILL BE de THÉO PANAGOPOULOS (17 min) Première canadienne

THE PORTERS (Titre original : De Dragers) de SARAH VANAGT (35 min) Première canadienne

THÉMATIQUE

HUIS CLOS ET MISES EN SCÈNE: DE LA THÉÂTRALITÉ DU FILM ETHNOGRAPHIQUE

Aux marges des rideaux de velours, derrière le clapet d’action, aux abords du quatrième mur… quelles mises en scène et quelles théâtralités pour le réel? Entre une révélation voilée des non-dits de la production cinématographique et une mise en spectacle ethnographique du quotidien, ces films bouleversants, appartenant à différents univers sociaux, naviguent la forme du huis clos.

Dès 18H05 – UNIVERSITÉ CONCORDIA

Salle VA-114, 1395 Boulevard René-Lévesque O, Montréal, QC H3G 2M5
Entrée libre dans la limite des places disponibles
FILMS

LA GRIMACE (Titre original: THE GRIN) de LOÏC FEINTE et MÉLINDA FEUILLEPAIN (18 min) Première canadienne

VAYCHILETIK de JUAN JAVIER PÉREZ (83 min) Première canadienne

MARDI 9 MAI

THÉMATIQUE

Images dansantes, images rythmées

Trois films aux images dansantes qui transportent dans des univers filmiques rythmés, ponctués par un désir de décolonialité. Le cinéma s’y fait chorégraphique, les mots s’y font musique, et l’histoire s’y reconstruit de manière critique. De Cuba à la Belgique coloniale, en passant par le Mexique, cette séance fait vibrer notre présent avec ses musicalités historiques et politiques.
* Projection suivie d’une discussion avec la cinéaste Alexandrine Boudreault Fournier (à confirmer).
Projections à partir de 15H30
Concordia VA-114

Dès 15h30 – Université Concordia

Salle VA-114, 1395 Boulevard René-Lévesque O, Montréal, QC H3G 2M5
Entrée libre dans la limite des places disponibles
FILMS

LA TUMBA MAMBI de DJ Jigüe & Alexandrine Boudreault-Fournier (28 min) Première nord-américaine

STREAMS OF SILENCE  (Titre original : Trazos de silencio) de Valentina Pelayo Atilano (28 min) Première canadienne

UNDER THE WHITE MASK: THE FILM THAT HAESAERTS COULD HAVE MADE (Titre original : ONDER HET WITTE MASKER: DE FILM DIE HAESAERTS HAD KUNNEN MAKEN ) de Matthias De Groof (9 min) Première québécoise

THÉMATIQUE

LE CINÉMA DE L’EXTRA-ORDINAIRE

L’ordinaire, le quotidien, le familier, présentés de manière extraordinaire – exceptionnellement, grandiosement, et magnifiquement ordinaire. De l’illustration animée au film sensoriel, ces œuvres cinématographiques interpellent par leur grande humanité. Touchantes, drôles, expérientielles, elles émeuvent de par la richesse du regard qu’elles jettent sur les douceurs et douleurs quotidiennes qui sont propres à l’expérience humaine.

Dès 17h30 – Université Concordia

Salle VA-114, 1395 Boulevard René-Lévesque O, Montréal, QC H3G 2M5
Entrée libre dans la limite des places disponibles
FILMS

EVEN ASTEROIDS ARE NOT ALONE de JÓN BJARKI MAGNÚSSON (17 min) 

SILENCES (Titre original : SILÊNCIOS) de CÉSAR PEDRO (24 min) Première canadienne

THROUGH HANDS OF MINE (Titre original : RUKU MOJEJU) de KOŠTANA BANOVIĆ (72 min) Première canadienne

THÉMATIQUE

REGARDS SUR LE FILM ETHNOGRAPHIQUE AU PRISME D’UNE CINÉMATOGRAPHIE AUTOCHTONE

Les cinématographies autochtones sont portées depuis de nombreuses années par des cinéastes et des organismes les accompagnant dans une optique de partage de réalités et des enjeux qu’il-elle-s vivent pour défendre leurs territoires, à travers le monde, et plus particulièrement au sein des Amériques. La programmation autochtone de notre 19e édition propose plusieurs films qui ont l’objectif commun de partager des réalités autochtones par l’entremise du médium filmique. Qu’est-ce que ces œuvres nous enseignent, et comment peuvent-elles repousser les limites du cinéma ethnographique contemporain?
Construit en partenariat avec le Musée McCord et le Wapikoni Mobile, ce thème s’insère dans la programmation autochtone transversale de la 19e édition du FIFEQ-MTL autour de la thématique: Défendre la terre en contexte de changements climatiques. La thématique et les films proposés ont été choisis en collaboration avec deux cinéastes autochtones invité-e-s, David Hernandez Palmar, cinéaste issu de la communauté Wayuu (Venezuela/Colombie), cofondateur de l’organisme “If Not Us Then Who?”, et Katherine Nequado, cinéaste et étudiante en production filmique Atikamekw issue de la communauté Manawan (Québec).

Projections suivies d’un panel de discussion en présence des cinéastes.


PANEL DE DISCUSSION SUIVANT LES PROJECTIONS
Cinématographies autochtones pour défendre la terre

Ce panel de discussion abordera les choix de réalisation et les processus cinématographiques des deux cinéastes Amélie Courtois et Peregrino Shanocua Chaeta, dans un dialogue Amérique du Nord – Amérique du Sud. Quelles cinématographies pour répondre à quels enjeux ? Avec la présence de David Hernandez Palmar sera réfléchi la pertinence d’organismes de soutien à la production de films autochtones tels que If Not Us Then Who? pour partager leurs réalités et enjeux au sein d’une industrie cinématographique parfois difficile d’accès. 

Panélistes invité-e-s:

Amélie Courtois, réalisatrice des courts-métrages Ilnu aitun au féminin et Aski, mère de tous.

David Hernandez Palmar, cofondateur et coordonnateur des programmes de l’organisme If Not Us Then Who?, cinéaste et membre de la Communauté Wayuu (Venezuela/Colombie).

Peregrino Shanocua Chaeta, réalisateur du court métrage SHA’A, venu du Pérou pour l’occasion.

Modératrice:

Gabrielle Marcoux, étudiante en doctorat au Département d’histoire de l’art et d’études cinématographiques de l’Université de Montréal. En 2018, elle a co-organisé la 6é édition du colloque “Regards autochtones sur les Amériques. Revisioning the Americas through Indigenous Cinema. Visiones indígenas sobre las Americas.”

Dès 18h30 – Cinéma moderne

5150 Boul. Saint-Laurent, Montréal, QC H2T 1R8
Entrée libre dans la limite des places disponibles
FILMS

INVASION de MICHAEL TOLEDANO ET SAM VINAL (19 min)

ILNU AITUN AU FÉMININ de AMÉLIE COURTOIS, Présenté en partenariat avec le Wapikoni Mobile (9 min)

ASKI, LA MÈRE DE TOUS de Amélie Courtois, présenté en partenariat avec le Wapikoni Mobile (3 min)

SHA’À de PEREGRINO SHANOCUA CHAETA, présenté en partenariat avec “If Not Us Then Who?” (3 min)

PIATUA RESISTE de YANDA INAYU ET MIGUEL IMBAQUINGO CHIMARRO, présenté en partenariat avec “If Not Us Then Who?” (19 min)

SOIRÉE FESTIVE FIFEQ-MTL #3

En fin de journée, nous nous retrouverons pour notre dernière soirée festive avec la clôture autour d’une performance live guitare de Cole James. Cela sera l’occasion de nous retrouver pour discuter et se raconter les derniers films vus dans une ambiance musicale pop, rock, et alternative.

Descriptions de l’artiste :

Cole James Wynia est un guitariste progressif de vingt-trois ans qui se spécialise dans la guitare pop, rock, punk et alternative. Avec des chansons originales qui mélangent les sonorités et les techniques des anciens guitaristes. Tout en ajoutant des influences plus modernes.

De 18h30 à 20h – URSA MTL

5589 Av du Parc,
Montréal, QC H2V 4S8
Entrée libre dans la limite des places disponibles

MERCREDI 10 MAI

THÉMATIQUE

HUIS CLOS ET MISES EN SCÈNE: DE LA THÉÂTRALITÉ DU FILM ETHNOGRAPHIQUE

Aux marges des rideaux de velours, derrière le clapet d’action, aux abords du quatrième mur… quelles mises en scène et quelles théâtralités pour le réel? Entre une révélation voilée des non-dits de la production cinématographique et une mise en spectacle ethnographique du quotidien, ces films bouleversants, appartenant à différents univers sociaux, naviguent la forme du huis clos.

Dès 17H45 – UNIVERSITÉ CONCORDIA

Salle VA-114, 1395 Boulevard René-Lévesque O, Montréal, QC H3G 2M5
Entrée libre dans la limite des places disponibles
FILM

PERPETUAL PERSON (Titre original : PERSONA PERPETUA) de JAVIER BELLIDO VALDIVIA (104 min) Première canadienne

THÉMATIQUE

CAMÉRAS ACCOMPAGNANTES ET PROCESSUS FILMIQUES DU « PRENDRE SOIN »

Il est des fois où la caméra se veut plus qu’un outil de captation et assume pleinement une fonction d’accompagnement, voire même de thérapie. Qu’elle accompagne la-le réalisatrice-teur dans son cheminement ou dans celui des personnes filmées, la caméra ne se veut pas une imposition. Elle est bienveillante, elle est à l’écoute, elle soutient ; elle crée des espaces-temps où l’on s’attarde à prendre soin de soi, des autres, de nos relations. 
Visionner ces films de manière collective est une manière de prolonger le geste initial et nous invite à, nous aussi, « prendre soin ».

Dès 19H – Cinéma du Parc

3575 Av du Parc, Montréal, QC H2X 3P9
Entrée libre dans la limite des places disponibles
FILM

THINGS I COULD NEVER TELL MY MOTHER de HUMAIRA BILKIS (84 min) Première canadienne

JEUDI 11 MAI

ÉCOLOGIES FILMIQUES

Organisé en partenariat avec le festival courts d’un soir et présenté en collaboration avec Cinéma Sous les Étoiles
Pour clore cette 19ème édition, rendez-vous sur le toit du théâtre Rialto pour une projection en plein air des plus fascinantes qui vous invitera à découvrir de nouvelles manières de filmer l’environnement dans lequel nous évoluons. En ce sens, les sept courts-métrages au programme représentent, chacun à leur manière, ce que Scott McDonald a nommé l’éco-cinéma : des films nous offrant de nouveaux types d’expériences cinématographiques de par leurs formes non-conventionnelles et contribuant à nourrir un état d’esprit plus attentif et soucieux de l’environnement. Une invitation, donc, à redécouvrir ce qui nous entoure et (re)penser notre manière d’être au monde. 

Projections sur le thème des écologies filmiques et panel de discussion en présence des réalisatrices et réalisateurs.

18h30 : ouverture des portes
19h : Pizza et boissons
20h : début de projection 
* Projection suivie d’une discussion avec les réalisatrices.teurs et animée par des membres du CML/L4E de McGill (à confirmer)
PANÉLISTES INVITÉ-E-S ET ANIMATEUR-TRICE :

Certain-e-s membres du réseau Leadership for the Ecozoic (L4E) et du Critical Media Lab (CML) de l’Université McGill seront présent-e-s à l’animation et contribueront à une discussion suivant la projection.

S’inspirant des travaux de l’historien culturel Thomas Berry, le réseau L4E définit l’ « écozoïque » comme une nouvelle vision d’habiter la Terre permettant l’épanouissement de l’ensemble de la communauté d’êtres vivant sur cette dernière. L4E s’efforce de faire progresser cette vision émergente par le biais de la recherche collaborative, l’apprentissage et l’expérimentation.

Le CML, Critical Media Lab, fait partie du réseau L4E et propose des ateliers pratiques en vidéo, film et son pour les membres de la communauté mcgilloise qui souhaitent intégrer ces approches au sein de leurs pratiques d’enseignement et leurs recherches. Trois de leurs productions filmiques présentées lors de cette journée de clôture de festival seront discutées.

18h30-21h30 – Théâtre Rialto

5723 Av du Parc,
Montréal, QC H2V 4H2
Entrée libre dans la limite des places disponibles
FILMS

Là où mènent nos pas de Katherine Nequado et Ulysse Delsaute (10 min)

Deepest Darkness, Flaming Sun d’Ella Morton (9 min)

Dreaming the environmental crisis d’Anna Henry (14 min) Première diffusion en festival

Horticultural Time de Katrina Burch (16 min) Première diffusion en festival

An Urban Wild de Leo Stillinger (10 min) Première diffusion en festival

W8linaktegw ta niona de Myriam Landry, en collaboration avec le Wapikoni Mobile (7 min)

Discard what you heard de George W. Lenser en collaboration avec le Wapikoni Mobile (5 min)

SOIRÉE DE CLÔTURE 19E ÉDITION FIFEQ-MTL

Après nos projections plein air sur le toit du théâtre Rialto, nous vous invitons pour une dernière soirée à l’URSA dès 21h30 à la performance live de “OneNessa&friends”. Elle sera accompagnée de KWM, bassiste et chanteur multitalent et Marika, violoniste, chanteuse. Nous vous attendons nombreux.ses pour célébrer ensemble la fin de cette belle édition du festival! 
Fermeture des portes à 00H
Descriptions de l’artiste :

Basée à Montréal, OneNessa aka Ikram Ouanassa est née à Batna, en Algérie et a emménagé à Montréal avec sa famille en 2000. Dès son plus jeune âge, elle est initiée à la culture hip-hop. Plus tard, elle est séduite, entre autres, par la poésie et la férocité de Lauryn Hill ainsi que la sensibilité et le sex-appeal d’Aaliyah, qu’elle compte parmi ses inspirations multiples. En 2015, elle présente son premier projet expérimental, The Archer, enregistré avec Sonny Black, qu’elle présentera sans tarder sur scène. Elle a collaboré avec plusieurs artistes, dont le collectif #RAPELLES, réunissant diverses rappeuses de la scène locale. Sacrée Future star iHeartRadio en juillet 2022 à Rouge FM, l’auteure-compositrice-interprète dévoile en octobre 2022 son premier album en français : ÉQUINOXES. Un disque où l’on retrouve une harmonie de ses nombreuses influences que sont le R&B, l’afro pop et le hip-hop, ainsi que des textes vibrants où elle s’expose sans détour et révèle, sous des apparences de vulnérabilité, une force tranquille.

21h30-00h – URSA MTL

5589 Av du Parc,
Montréal, QC H2V 4S8
Entrée libre dans la limite des places disponibles